« Les archives perdues de la ville de Mons, 1700-1795 »: des sources pour l’histoire de l’environnement urbain en Hainaut au 18e s.

1. Le fonds « Section ancienne » de la ville de Mons conservé aux AEM

Les archives d’Ancien Régime de la ville de Mons, conservées aux Archives de l’Etat à Mons sous l’intitulé « Ville de Mons. Section ancienne » se révèlent d’une grande richesse pour l’histoire de l’environnement en milieu urbain durant l’Ancien Régime.

Ce fonds contient des séries complètes d’ordonnances, de bans de police, de registres aux résolutions émanant du Magistrat de Mons du 13e siècle jusqu’à 1795. La comptabilité de la ville est également bien conservée et couvre presque tout l’Ancien Régime de la fin du 13e siècle jusqu’en 1794 sauf le 17e siècle et la période 1744-1764. On y trouve des informations concernant les travaux publics, le nettoyage de la ville, la gestion des biens communaux, etc. Une série complète de registres de visites des « waréchaix » (à savoir les terrains « incultes » ou « inutilisés » appartenant à la ville et situés intra et extra-muros), du 17e au 18e siècle apportent également de nombreux renseignements sur l’environnement de Mons. Enfin, des données ponctuelles se trouvent dans les quelques dossiers thématiques des séries « navigation et cours d’eau » et « industrie et commerce ».

 

2. Les dossiers « perdus » de la Section ancienne

En se basant  sur l’inventaire de Léopold Devillers de la section ancienne des archives de la ville de Mons, on constate que certains dossiers semblent avoir « disparus », notamment ceux concernant directement l’environnement tels les procès-verbaux des visites des chemins et cours d’eau ainsi que ceux de visites des étangs, des fontaines, des puits, des moulins, des réclamations de riverains au sujet d’égouts et de manufactures, quelques documents de visites de waréchaix,  les dossiers issus de l’office des travaux publics de la ville, des dossiers de police, des documents concernant le démantèlement des fortifications en 1782-1784 et leur remplacement par une promenade boisée le « Boulevard », etc.

A priori, on pourrait croire que ces archives ont été détruites lors de l’incendie du dépôt des Archives de l’Etat à Mons en 1940. Il n’en est rien.

Ces archives existent bel et bien. Elles sont cependant mélangées avec les archives contemporaines de la ville de Mons dans la série « Ville de Mons. Section contemporaine. Non classé. 2e série ». C’est Corentin Rousman, archiviste de la ville de Mons, qui a (re)découvert ces documents dans le cadre de ses recherches personnelles aux Archives de l’Etat en 2010. Il relate cet épisode dans un article paru récemment: ROUSMAN Corentin, Des trésors insoupçonnés dans les archives contemporaines du fonds de la ville de Mons, dans Annales du Cercle Archéologique de Mons, t. 81, 2012, p. 909-916.

Je le remercie de m’avoir signalé l’existence de ces archives importantes pour l’histoire de la ville de Mons durant l’Ancien Régime, et dans le cadre du projet GARDEN, pour l’histoire de l’environnement en Hainaut au 18e siècle.

La raison de la présence de ces archives dans la série contemporaine demeure incertaine. Ont-elles été trouvées dans un bureau de l’ancien dépôt et rangées dans ces caisses lors du déménagement des Archives de l’Etat aux Grands Prés ? Etaient-elles souvent utilisées par les archivistes afin de répondre aux demandes de l’administration communale de Mons concernant des thématiques précises, par exemple par rapport aux anciens biens communaux, aux anciennes fortifications, etc. ? Cela expliquerait le fait qu’elles ne soient pas conservées dans la Section ancienne car elles en étaient constamment extraites. Cette hypothèse est avancée par Corentin Rousman et semble être la plus plausible. Elle est étayée par la présence de correspondance entre les archivistes et les services communaux mêlées aux documents d’Ancien Régime et relative à la consultation et à l’utilisation de ces sources.

Une partie de ces dossiers semble également avoir fait l’objet d’un classement  mais l’auteur de celui-ci reste inconnu, d’autant que cette classification ne paraît suivre aucune norme et ne dispose d’aucune logique.

Ces documents sont accessibles à partir d’un inventaire sommaire réalisé en 2006 lors du déménagement des Archives de l’Etat aux Grands Prés. Plusieurs relevés manuscrits relatifs à ces dossiers mélangés existent. Je les ai rassemblés dans un dossier à part disponible en salle de lecture aux Archives de l’Etat à Mons en attendant qu’un inventaire détaillé soit effectué.

 

3. L’intérêt de ces sources pour l’histoire de l’environnement

Ces archives d’Ancien Régime s’avèrent extrêmement riches en informations pour l’histoire de l’environnement à Mons au 18e siècle.

Des dossiers complets issus de la Section ancienne et considérés auparavant comme perdus sont à nouveau disponibles et permettent de traiter des thèmes suivants:

– Visites des chemins, des cours d’eau et des coulants d’eau

 

Procès-verbal de visite de chemins et coulants d’eau, 1768 (AEM, « Ville de Mons. Section Contemporaine. Non classé. 2e série », n° 768)

– Visite des puits et des fontaines publiques

– Egouts et collecte des immondices (adjudications, plaintes de riverains, etc.)

– Travaux publics (bâtiments, alignements, plantations, etc.)

– Fortifications, notamment leur démantèlement en 1782-1784 et la construction de la promenade de Mons dite « Boulevard ».

–  Intempéries (orages, inondations, etc.)

– Pollution artisanale et demande d’établissement de manufactures et de moulins (teinturerie, tannerie, etc.)

– Visites des étangs, des waréchaix et des biens communaux

Procès-verbal de visite des étangs et des fossés de la ville, 1772 (AEM, « Ville de Mons. Section contemporaine. Non classé. 2e série », n° 766)

 

C’est donc tout un pan de l’histoire de l’environnement à Mons sous l’Ancien Régime qu’il est désormais possible d’étudier sous un angle d’approche nouveau grâce à ces sources.

 

Kevin Troch


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *